Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Située au cœur du massif de Belledonne, la station de ski des Sept Laux se trouve également à l’intérieur du département de l’Isère. À 35 km de Grenoble et 50 km de Chambéry, les Sept Laux
fut créé en 1971 et est donc devenue le troisième domaine skiable de la chaîne de Belledonne. Avec sa position très rapprochée des villes de Grenoble et de Chambéry, la clientèle de la station
est principalement faite d’étudiants venant lors des week-ends, une image jeune et dynamique ressort donc de la station et du domaine skiable des Sept Laux. Situé sur différentes communes et villages (Theys, les Adrets et la Ferrière), le domaine skiable de la station des Sept Laux se trouve échelonné sur 1050 mètres de dénivelé, de 1350 mètres d’altitude à 2400 mètres d’altitude. Malgré son apparence chaleureuse et très accessible, la station de ski propose de nombreuses activités et animations destinées à la famille mais aussi à toute autre personne venant aux Sept Laux.




Comment se rendre aux 7 Laux ?

Le départ de Lyon en direction de Chambéry :

Afin de nous rendre vers les Sept Laux, il faudra premièrement quitter la ville de Lyon et se rendre à Chambéry, ville où l’autoroute se segmente afin de se diriger vers les stations de ski. Pour s’y
rendre, nous emprunterons l’autoroute A43 où l’on franchira différentes villes comme Bourgoin-Jallieu et Aoste. Il faut également faire attention sur cette route où des travaux sont souvent effectués et peuvent certainement occasionner des bouchons qui ralentiront votre trajet et votre arrivée à la station de ski des Sept Laux. Vous rencontrerez aussi sur votre route les tunnels de Dullin et de l’Epine, abordez les avec la plus grande prudence car ils peuvent devenir très dangereux en cas de panne d’un véhicule a l’intérieur. En effet ils ne disposent pas de bandes d’arrêt d’urgence pour accueillir une voiture en détresse sur le côté.

La ville de Chambéry :

La ville de Chambéry est un point de passage essentiel et surtout nécessaire si l’on veut se rendre dans les Alpes du Nord et principalement dans les stations de ski et leur domaine skiable, que ce soit durant la saison froide ou bien pendant les périodes estivales. À Chambéry, on retrouvera plusieurs moyens de transport pour se diriger vers la station des Sept Laux. On trouvera ainsi la gare de Chambéry – Challes-les-Eaux et l’aéroport de Chambéry Savoie d’où nombre de personnes venant de tous les coins de France et d’ailleurs pourront arriver. On s’aidera de ces moyens de transport si l’on vient de loin afin de se rendre à l’intérieur du domaine skiable des Sept Laux. Chambéry est une très belle ville dans laquelle il est agréable de s’y arrêter pour profiter des espaces qui nous sont offerts.

La route entre Chambéry et la D29 :

Après avoir quitté la grande cité chambérienne, on continuera sur la N201 afin de reprendre l’autoroute que l’on avait pris à Lyon, l’A43. Cette route nous emmènera jusqu’à la limite entre
l’Isère et la Savoie, point précis où l’autoroute se divise en deux : d’une part on retrouvera l’A43 en direction d’Albertville et d’autre part il y aura l’A41 que l’on suivra pour continuer notre chemin vers le domaine skiable en question. Le long de cette autoroute, de nombreux embouteillages peuvent avoir lieu, surtout lors des périodes hivernales au niveau du village de la Buissière. C’est juste après, à côté du village nommé le Touvet, que l’on sortira de l’autoroute pour prendre la D29 et nous rendre à la station.

La dernière partie du voyage, l’arrivée aux Sept Laux :

En prenant la D29, on se dirigera vers le domaine skiable des Sept Laux, à partir du village de Goncelin. Juste après l’autoroute on se retrouvera sur la D523 pour enfin reprendre la D29 qui deviendra la D30. La prudence est de mise sur cette route à cause des embouteillages lors des périodes hivernales et de l’enneigement, tout en sachant que c’est une route très tortueuse et donc
très dangereuse. À partir du village de Theys on se trouvera sur la D280 que l’on suivra en direction des Sept Laux sur la D281. On trouvera sur la route nombre de virages et lacets, il faudra
faire attention sur ces routes de montagne. Finalement, on se retrouvera en plein cœur de la station des Sept Laux et apprécierons d’avoir terminé notre voyage pour enfin commencer à
profiter pleinement des vacances.

Navette ou taxi pour se rendre aux 7 Laux

Comme évoqué précédemment, si l’on n’emprunte pas la voiture lorsque l’on se rend dans une station et plus particulièrement aux Sept Laux, il existe plusieurs moyens de transport tout aussi efficaces. Ces derniers ainsi que ceux venant de contrées plus lointaines que la Savoie et la Haute-Savoie pourront donc utiliser l’avion afin d’arriver à l’aéroport de Lyon. L’autre moyen qui est
ouvert dans le but de se rapprocher le plus possible d’un domaine skiable est le train. En effet, on pourra aller à Lyon en train afin de se rapprocher de notre arrivée.

C’est par le biais de ces aéroports et ces gares que l’on pourra bénéficier d’un service de qualité et à prix réduit comparé à d’autres services : les navettes. Partant de plusieurs plateformes de
transport mais aussi de plusieurs villes telles que Lyon ou Grenoble, ces navettes vous transporteront où vous voudrez, dans le cas présent aux Sept Laux. Ayant comme atout la sécurité, la sérénité ainsi que l’efficacité, on pourra profiter du trajet en direction de la station tranquillement. Ces navettes ont l’avantage de vous offrir un trajet porte à porte, de plus la capacité maximale de sept passagers assurent un confort inégalé a bord du véhicule. Le temps de route se voit également très fortement diminué puisque ces minibus n’ont pas le gabarit d’un énorme bus pouvant contenir plus de 50 passagers en son bord. Nous avons pu estimé que l’écart de temps de route était d’au moins 1h entre une navette privée et un bus de 50 passagers.




Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.